Dialogues terrestres 1

 Noren

          Dialogues terrestres est le titre d'une série d'oeuvres au fusain sur toile et acrylique de Françoise Lehay-Brangoleau. C'est l'une d'elles, "Noren", qui m'a suggéré d'écrire cet été sur le thème des dialogues terrestres. 

          "Noren",  (暖簾), ce sont des panneaux de toile japonais suspendus entre les pièces d'une maison ou sur les murs, qui servent de portes ou de fenêtres, entre limite et passage. Ils ne dissimulent pas tout à fait, ne montrent que fugitivement un pan de ce qu'ils dérobent et le regard se surprend à leur balancement, ni dehors ni dedans.Dialogues terrestres noren impression reduc

          "Noren", de F. Lehay-Brangoleau n'est pas une oeuvre figurative. J'en aime la trame noircie, le poudroiement lumineux de bleu, de jaune orangé, les transparences et, plus que tout, le grand vide central échevelé, étiré comme un corps, une faille, une banquise lointaine. Dans son nom, j'entends le Nord, les moraines, et "nour", la lumière.

          "Noren" est une carte avec ses territoires d'ombre, ses lagunes, ses îles, des éblouissements marins, le creux de ses lacs, on peut suivre du doigt la coupe de ses côtes ondoyantes. Ici la terre fuit, se dissout, s'enroule autour d'une boule aurorée, laisse le désert l'envahir, épouse sa blancheur.

          "Noren", c'est, au plus loin, la promesse d'un voyage vers les mers glacées qui ne se fera pas. Pas maintenant. Pas encore.

          Dialogues terrestres sera le titre d'un carnet de voyage, un voyage attentif au plus près qui commence cet été par quelques marches dans la campagne, dans la ville, au bord de la mer, dans la montagne. Le lieu n'importe qu'en ce qu'il ouvre de rencontres. Davantage qu'un thème, Dialogues terrestres indique plutôt une direction du regard vers les relations établies entre les êtres vivants, les relations entre les vivants et les choses ou les éléments naturels, ou entre les choses elle-mêmes.

          Avec l'envie d'associer des photos à cette recherche.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Ajouter un commentaire