Les Papesses

                  Exposition Les Papesses, à Avignon, à l'Hôtel de Caumont, siège de la Collection Lambert et au Palais des Papes. Cinq artistes  : Camille Claudel, Jana Sterbak, Louise Bourgeois, Berlinde de Bruyckere et Kiki Smith.

                        C'est une de ces rencontres qu'on aimerait vivre seul(e) tant l'émotion qui vous point s'accorde mal à la distance intellectuelle et critique qui accompagne le parcours d'une exposition artistique.  On irait alors de salle en salle, d'oeuvre en oeuvre, confronté(e) à des hantises devenues visibles, sensibles, dans le saisissement d'être face à l'obscur objet du désir, à la racine nue d'une terreur folle. La peau si fragile de la Princesse au pois émerveille et angoisse. Est-elle Mélisande ou Lady Godiva cette femme chevelure nue et renversée sur elle-même au point de n'être plus que victime offerte au coup / et / ou / fugue animale, rivière fauve, sauvagement innocente ? Cela parle d'un monde de domination et de force, de pulsions destructrices et punies, de dévorations délicieuses et secrètes, menaçantes.  On aimerait fuir dans les méandres du Palais des Papes, et l'on regarde encore, les placards s'ouvrent sur les corps dépecés des bêtes enchantées des contes, les filles de l'ogre égorgées et les femmes de Barbe-bleue pendues à des crocs de boucher. Cette féroce cavale est sans âge, au fond du corps.

    Voir l'album photos Les Papesses (aucune photos des oeuvres de Camille Claudel, que l'image prive de relief et de mouvement, ni de celles de Kiki Smith, décevantes, à côté des quatre autres artistes.)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajouter un commentaire