Exercices

          Pourquoi écrire des nouvelles alors que ces récits formatés m'éloignent d'une entreprise comme celle de La Grande Ourse qui a pour moi un caractère plus essentiel ?

          Ces textes n'ont pas de valeur : ils ont une fonction. Ce sont des exercices. Je cherche à isoler des voix, à les faire résonner pour les saisir. Dans un texte comme La Grande Ourse, elles sont présentes aussi, mais j'ai du mal à les dégager de leur gangue parce que ce texte est un magma, écrit par blocs. Dans les nouvelles, elles sont portées par des personnages, je repère plus facilement leurs affects et leurs dits. J'espère ainsi pouvoir saisir leur ligne mélodique. À terme, La Grande Ourse devrait se présenter comme un tissage, un croisement de ces lignes, sans l'appareil des personnages qui encourt toujours le risque des caractères et de la psychologie. Je voudrais qu'un lecteur soit saisi par une émotion, sans projection, sans identification, comme à l'écoute d'une musique et qu'il progresse ainsi dans le texte.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ajouter un commentaire