Distraction

           Le cerveau plus les mains, là est l'alliance mystérieuse de l'écriture en train de s'écrire, explique Yves Simon dans Le Monde de dimanche 30-lundi 31 janvier, dans un article au titre évocateur Les attrapeuses de mots. Ces attrapeuses, ce sont les mains, dit-il, qui ont anticipé et exécuté ce que le cerveau n'avait pas programmé. Et il s'interroge : les mains auraient-elles une mémoire ? De quelle nature et venue d'où ?

            Comme c'est juste cette remarque sur l'accord entre le geste qui écrit et le mot qui est écrit, le tracé avant la lettre, cette avancée du sens en nature avant de se glisser dans l'idée. Il y a si longtemps que les mains accomplissent mille tâches sans que l'on y pense, je les revois ces mains, épluchant les légumes, mouchant l'enfant, éloignant la casserole d'eau brûlante, maniant les aiguilles du tricot déroulé, essuyant d'un revers le meuble et apaisant le front enfiévré, je les revois silencieuses et actives, avec, un peu loin d'elles, un regard perdu vers on ne savait quoi.

Ajouter un commentaire