Anatomie poétique

 "[...] trouver les joints justes et invisibles d'un poème d'apparence désarticulée."

     André du Bouchet, "Carnets 1952"

 

     Cette tentative, cette expérience d'écriture pendant ces deux derniers jours passés à relire et composer le recueil Épreuves.

     Et encore : lire en cherchant la circulation d'un souffle, suivre son cours, ses suspensions, les points où il se heurte, ses reprises lorsqu'il se coule par les interstices, se déploie, se répand ; se fond d'un élan sur la page dans l'ouvert. Cette cartographie d'un réseau pneumatique pour sentir les pulsations, trouver les articulations du corps subtil. 

      

une nuit

ne

 

devient jamais

pâle

s'efface

 

résidus d'ombres

dans les creux

 

se sépare

du jour

 

ne suivez point mes pas 

 

 

quelques feuilles

             résument

sans que jamais puisse voir

 

des pièces carrées

bordées de blanc

tout ce qu'on ne voit pas

 

fait part au jour

 

Épreuves (2010)

les deux derniers poèmes du recueil.

Ajouter un commentaire